Caroline Frey, l’électron libre des vignobles

Chers lecteurs,

Lorsque j’ai découvert le parcours de cette jeune femme, j’ai été pris d’un grand espoir.

Pour l’avenir du vin et des vignes.

Il y a des personnalités qui forcent le respect.

C’est le cas de Caroline Frey, une jeune quarantenaire franco-suisse.

Car lorsqu’on est placé à la tête de 267 hectares de vignes dans de prestigieux domaines du Médoc, de Bourgogne et de Côte du Rhône et qu’on a 25 ans, il faut avoir une sacrée personnalité.

Une volonté de dépassement de soi, un esprit d’abnégation et une passion sans limite.

Surtout lorsqu’on décide de tout changer, avec une véritable vision.

Pour elle, pas question de se contenter de produire des « grands vins » (ce qui aurait déjà été magnifique à son âge !)

Pour elle, la production de vins doit nécessairement aller de pair avec le respect de la nature.

Et notamment celui du sol.

Elle dit avec beaucoup de bon sens : « pour faire du bon vin, il faut du bon raisin et pour faire du bon raisin, il faut un sol sain ».

Et pour retrouver un sol vivant, il faut tout faire pour lutter contre la surmédicalisation du vignoble.

Elle ne veut pas faire partie des vignerons qui se lèvent le matin en se disant « quelle maladie pourrais-je bien combattre aujourd’hui ? ».  

Non, elle veut prévenir plutôt que guérir.

Et pour cela il n’y a pas 36 solutions.

Voici ce qui s’est passé :

Oui, je m'inscris gratuitement

Je partage l'article

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur whatsapp
WhatsApp

2 commentaires

Guibentif Martine 02/09/2021 - 08:43

Bonjour Mathieu, en fait le chasselas n’est pas un cépage rare. Ce qui fait sa différence en Suisse c’est qu’il est vinifié au lieu d’être consommé en raisin de table,et les Vaudois en ont tiré pendant des décennies un vin très basique et assez toxique pour les estomacs sensibles.
Tout le vignoble du Lavaux était planté de Chasselas. J’ai habité à Montreux avec en spectacle ces terrasses vinicoles qui descendent jusqu’au Léman. Magnifique endroit.
Cherchez en Suisse vous découvrirez de beaux vins…essayez un Cornaline vieilles vignes..ou un Diolinoir…
Merci pour vos articles
Bien cordialement.

Répondre
Pierre Zollikofer 17/08/2021 - 19:05

C’est enthousiasmant, ce que vous écrivez sur Caroline Frey. Quand nous offrez-vous ses vins ?

Répondre

Laissez un commentaire